Elevage de lamas
Nos coordonnées
Lydie et Michel Pentecôte
13 Berchigranges
88640 Granges sur Vologne

Téléphone : 03 29 57 54 89

E-mail :
contact@fermedeberchigranges.fr

il est préférable de nous contacter par téléphone dans la journée ou aux heures des repas.

La ferme du haut du pré Mme et Mr Pentecôte

Elevage de lamas

Randonnées pour adultes, enfants accompagnés, écoles et troisième age. Dressage.

Les lamas

Les 2 mères et leurs jeunes

Famille des petits camélidés.
Historique : 6000 ans avant J-C.
Domestication : 4000 ans avant J-C.
Origines : Originaire d'une région autour du lac Titicaca à une altitude de 4000 - 4500m. Aujourd'hui on les trouve aux Andes, Pérou, Bolivie, Chili, Argentine à des altitudes de 2300 - 4800m.
Utilisation : Laine, animal de bât, crottin comme engrais ou combustible dans leur pays d'origine.

La Ferme du Haut du Pré

Iseult et son petit Arika

Espèces domestiques : Le lama classique "Gino",
le lamas lainé nommé "joli bois", de notre élevage.
Espèces sauvages : le Guanaco
Poids : 110 - 200Kg et plus.
Taille au garot : 1 - 1,20m.
Couleur : blanc, gris, brun, noir uni, deux ou trois couleurs. Le petit n'a pas forcement les mêmes couleurs que les parents.
Temps de gestation : 60 jours.

La vie sociale est très structurée, la hiérarchie, l'amitié, l'attirance, la peur, la recherche de protection, tout ceci représenté par les sons et les postures.

La Ferme du Haut du Pré

Kamise

Le "hum" : inquiétude, plainte.
Le "marmonnement" à la naissance pour établir le lien avec le petit
Le "claquement d'intimidation" pour la protection.
Le "râle" lors des bagarres entre mâles.
Le "hennissement" : alerte, peur, danger.
Le "ronronnement" lors de la saillie.
Le "chuintement" : souffle sans cracher.
Le lama crache pour dire "pousse toi c'est chez moi !"

La Ferme du Haut du Pré

Gino, le mâle reproducteur

Le langage visuel passe par les attitudes avec le port des oreilles, de la queue, du cou :
Si ça va : je broute.
Je fais le guet : le cou dressé, les oreilles droites.
La soumission : baisse le cou, la queue sur le dos.
Le stress : bouche ouverte.
La colère : les oreilles rabattues, crachats.
Le flehmen : sentir les tas de crottes, faire ses besoins dessus, marquer le territoire.

Les tas de crotte se trouvent toujours au même endroit; l'aire de roulage ; La laine lui sert d'isolant thermique. Le lama est très rustique, prévoir des clôtures assez hautes car il peut sauter jusqu'à 1,50m. Des abris sur la terre battue.

Nourriture : du foin l'hiver et de l'herbe l'été. Chez eux : du lichens et des arbustes.

Attention aux hivers froids : dans leurs pays d'origine, la température avoisine le 0°C. Il peut faire bon ménage avec d'autres animaux en respectant certaines règles : "l'introduction progressive".

Le lama est considéré comme animal domestique, pas de vaccins obligatoires. Il se dresse assez facilement : gourmandise, curiosité, mais aussi craintif aux gestes brusques et aux cris. Il faut plusieurs étapes pour réussir à lui mettre un licol car il est très sensible au niveau de la tête et des oreilles "voir la désensibilisation".

Outre ses talents de débrousailleur, il peut être utilisé en randonnées, mais aussi un peu méconnu en France comme "gardien de troupeau" : d'instinct, il défend son territoire et son groupe, il garde les petits (le lamateau) en se couchant à côté.

Il est toujours aux aguets, observant tout ce qui se passe, trouvant un poste de surveillance sur un talus ou un rocher élevé. Par son poids et sa taille, il emprunte des sentiers escarpés et étroits. Le mâle est territorial : il chasse les intrus qui peuvent présenter un danger pour son groupe. Il peut donc éloigner les chiens, les renards et les loups. Il prévient des dangers ou de présences inhabituelles en poussant des cris d'alerte " henissements". Il attaque si le danger est menaçant.

Introduit progressivement dans un troupeau de moutons, il va devenir chef du troupeau en le conduisant pour manger, boire et le mettre à l'abri. Il mange comme eux et dort avec.

Il est intéressant car malgré son prix d'achat, il est peu coûteux. Le risque de maladie est pratiquement nul, sa longévité est de 20 à 25 ans voir plus. Il est cependant conseillé de le vermifuger, risque de douve, ténia et parasite de la peau.

La laine de lama de la ferme du haut du pré

Le lama peut être tondu tous les 2 ans avec une tondeuse électrique ou aux ciseaux. Très chaude, il fourni 1 à 3Kg de laine dépourvue de suint d'une finesse de 32 à 34 microns. Elle sera filée à la main au rouet artisanal en filature récupérée en échevaux, pelotes, ou transformée en chaussettes, gants, bonnets, pulls, ponchos.

Conclusion :

Ce sont des animaux très attachants, il y a un contact étroit avec l'éleveur. Ils ont un caractère différent. Mais attention, si vous achetez un lama, ne le laissez pas seul. On ne s'improvise pas éleveur de lamas !!

Les lamas du gîte de Berchigranges Les lamas du gîte de Berchigranges
 
 
Advertis, cliquez ici ... Advertis